Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 14:42


Né en 1928 à Bruxelles, Pierre Culliford dit Peyo se lance dans la bande dessinée en créant les personnages de Johan et Pirlouit en 1947 puis les célébrissimes Schtroumpfs en 1959. Il est également le créateur du chat Poussy et de Benoît Brisefer. C’est une des valeurs sûres du Journal Spirou et des éditions Dupuis. C’est aussi un sacré biseness d’illustrations marketing, de dessins animés, de figurines, parc d’attraction…

Acte de naissance : Peyo dîne avec Franquin, le papa de Gaston Lagaffe. Peyo perd ses mots et désigne la salière en disant « Passe moi le … schtroumpf » et la conversation se serait poursuivie en schtroumpf entre les deux hommes.


Ils font leur première apparition dans un épisode de Johan et Pirlouit intitulé La flûte à 6 schtroumpfs prépublé dans Le Journal de Spirou le 24 octobre 1958. Ils réapparaîtront ponctuellement dans des aventures telles que La nuit des sorciers, le pays maudit, La guerre des 7 fontaines et Le sortilège de Maltrochu par exemple. C’est à partir de 1959 que les Schtoumpfs vivent leurs propres aventures dans une série qui détrônera bientôt toutes les autres productions de Peyo.

Les schtroumpfs vivent cachés, quelque part en forêt, au milieu d’une clairière, dans un village composé de charmantes maisons en forme de champignons. Bien rares sont ceux qui ont réussi à s’y rendre, ou par hasard ! Ce sont des lutins bleus coiffés de bonnets phrygiens blancs qui se nourrissent de salsepareille et qui parlent un étrange langage composé à partir de la racine Schtroumpf.


Le parler schtroumpf est particulièrement délicieux. Il suffit de remplacer les substantifs par le mot « schtroumpf », en l’accordant éventuellement en genre t en nombre ; les verbes sont remplacés par le verbe « schtroumpfer ». Il est possible d’appliquer la même règle aux adverbes, mais généralement les adjectifs restent conformes à la langue d’édition de l’album.

Les personnages sont caricaturaux et caractériels comme leur nom l’indique : schtroumpf gourmand, paresseux, grognon, costaud, coquet, farceur, bricoleur, paysan…au total 100 schtroumpfs en comptant le Grand schtroumpf, à la fois chef du village et magicien. C’est l’immonde Gargamel qui crée la Schtroumpfette ; puis c’est une cigogne qui apporte le bébé schtroumpf ; viendront ensuite Sassette, le schtroumpf robot, le vieux schtroumpf. Du coup nous sommes à 105 schtroumpfs au village. Le sorcier Gargamel et son chat Azraël sont leurs pires ennemis. En effet, les Schtroumpfs sont un des ingrédients de la composition de la pierre philosophale.

La bibliothèque fait la part belle à cette série d’exception en vous proposant un grand choix d’albums, mais aussi des mini récits et des cd audio.


..../....

Partager cet article

Repost 0
Published by gilles barba - dans ARCHIVES LIVRES
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Retrouvez, Désormais, Le Club Lecture De Nucourt En Cliquant Sur L'adresse Ci-Dessous :