Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 07:10

   


 



c’est le nom frère...                                                      

 


L’aventure BlazbrO commence un peu avant le bug de l’an 2000, au sein d’ un collectif réunissant rappeurs, musiciens et activistes hip hop en tout genre. Après cette période fondatrice et leurs premières expériences scéniques,  Belush, Tedji et P.L.O se réunissent pour former le groupe BlazbrO en 2005.

 

Il apparaissent sur différentes compilations ( « Des mots et du son », «  Snouze project », «  Arrêt sur son », « Le Tour De France »… ) Et mettent en ligne à l’été 2007 leur « Miss Tape », première carte de visite qui connaît un franc succès grâce au bouche-à-oreille et permet au groupe de multiplier les rencontres. Depuis le début de l’aventure, BlazbrO enchaîne les collaborations avec des artistes variés partageant la même passion pour la rime, le boom bap et la scène : Doudou Mc,  Djigi Supa, Broosse crew, Nordside, Zen, la taQtiQ du Toast, AFL, CrOoks crew…

 

Parallèlement, Tedji devient le rappeur / leader du groupe Jazz-rap UndChaque, qui écume les scènes Val d’Oisiennes et invitera souvent Belush sur scène pour donner une idée de ce à quoi pourra ressembler BlazbrO en live…DJ P.L.O est actif de son côté avec le  Broosse crew, bien connu sur Cergy-Pontoise…

 

L’album «  BlazbrO contre les gens pires », auto-produit, arrive enfin début 2008. Mixé au Studio de la Tour Fine à Herblay par Vincent Thermidor, avec un visuel co-réalisé par Belush et l’ association Lez’arts,  il est le résultat de 2 années de travail et  de compromis pour les 3 membres du groupe. « B.C.L.G.P.» est un disque résolument, viscéralement, indéniablement Rap. Les textes pleins de sens sont servis par des productions musicales aux influences variées           ( L’album s’appuie tantôt sur de gros synthés aux sonorités très actuelles, tantôt sur du sampling soul plus old school, voire sur une acoustique « live »  grâce à l’apparition de plusieurs musiciens sur certains morceaux ). Si Tedji et P.L.O conçoivent à eux-deux la grande partie des instrumentaux de l’album, BlazbrO a su également s’entourer de producteurs locaux solides          ( Panoramix,  Ydekan, Vinson… ).

 

Le titre de l’album résume assez bien le propos de celui-ci :  Chaque piste épingle une catégorie de «  gens pires » : du journaliste anxiogène ( « Ayez peur » )  aux garants d’un ordre trop lisse pour être vrai ( «  Bordel line » ) , du danseur vaniteux ( «  No Salsa » ) aux colporteurs de rumeurs ( «  Il paraît » ), jusqu’à l’élu paresseux et bavard ( «  Cour de récré » ).  Le disque sait aussi faire une pause pour regarder passer les filles ( «  Où étaient-elles » ) et proposer quelques tracks au service de la punch line qui raviront les sportifs de la rime                    ( « BlazbrO », «  Rrrallez », «  Unleashed »… ).

 

Hyperactif de la phase, boulimique du bon esprit,  BlazbrO est désormais prêt à défendre cet album sur scène, toujours entouré d’invités qui sont autant d’ amis proches. Loin de la musique sclérosée, ringtonisée, le groupe distille pour sa part un Rap sensé, militant, mature et bon esprit qui évoque plutôt l'âge d'or du mouvement.: Peace, love, unity and ( surtout ) : havin’ fun !

Ce concert a reçu le soutien de l'Adiam


Hé, venez nombreux !

Partager cet article

Repost 0
Published by gilles barba - dans ARCHIVES SPECTACLES
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Retrouvez, Désormais, Le Club Lecture De Nucourt En Cliquant Sur L'adresse Ci-Dessous :