Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 16:08

Ce qui surprend d'emblée lorsqu'on passe la porte, c'est l'aspect vieillot, défraîchi, suranné. Cela mériterait bien un bon coup de barbouille ! Encore faudrait-il trouver la main d'oeuvre nécessaire ! Il y a déjà tant de choses à faire et nous sommes si peu nombreux !

 

 

Aux murs, pas d'affichage. Les dessins d'enfants ont depuis longtemps remplacés les quelques photos d'Alexandre Jardin épinglées sur du carton plume.

 

 

D'ailleurs on se perd toujours en conjectures : l'illustre écrivain a-t-il toujours un pied à terre à Nucourt ? Il reste du moins une bibliographie conséquente :

 

 

Mademoiselle liberté

Liberté à dix-huit ans. Elle refuse ce que la plupart des femmes tolèrent : un amour imparfait, sans folie. Inapte aux compromis, Mademoiselle Liberté ne conçoit pas d'être raisonnable, de se contenter d'une petite part de bonheur. L'infini est sa mesure, l'absolu son oxygène. Animée par le goût prodigieux pour le plaisir, elle bondit vers ses appétits. Horace, le proviseur de son lycée, sait lui aussi vivre la vie : ce furieux ne se repose que dans l'hyperbole. Marié à une épouse professionnelle, il rêve de foncer dans un destin superlatif. Liberté décide de chercher avec lui la perfection : elle ne se contentera pas d'un brouillon de liaison, elle exigera la passion intégrale, portée à son comble, fignolée jusqu'au délire. Ces deux forcenés tenteront un amour idéal. Ils désirent un chef-d'œuvre sinon rien.

 

Le petit Sauvage

À 38 ans, Alexandre Eiffel, descendant du fameux Gustave, industriel de la serrure, souffre d'une crise d'identité. Femme, usine et complets-cravates deviennent des bagages excédants et excédentaires. Alexandre doit échapper à l'encroûtement de l'adultie, redevenir « radioactif », bref, retrouver le paradis perdu de l'enfance. Il investit la Mandragore , maison de son enfance, délègue ses pouvoirs à sa grand-mère et réunit les copains d'enfance. Alexandre recouvre son identité de jadis, celle du Petit Sauvage. Amour charnel, naufrage dans une île déserte, etc.

 

Le roman des Jardin

« Dois-je avouer que, soudain, j'en ai eu assez de me cacher publiquement en écrivant des romans de bon garçon ? Que mes petites épopées sur l'extase conjugale m'ont paru, la quarantaine venue, bien pâlichonnes au regard des folies de ma famille ? Bon sang, me suis-je dit : jusqu'à quand auras-tu peur d'être un Jardin ? Il faut admettre que le sang des Jardin est un breuvage à hauts risques. Une gorgée, et bas les masques ! Cap sur les sentiments incorrects ; sur des fièvres bizarres, loufoques, grisantes ; sur ces hurluberlus qui font ma tribu et qui embellirent leur vie de magnifiques audaces... Le résultat est là : dans ce roman vrai, je perce mes abcès de silence. Je vagabonde enfin au sein de ce clan qui, à lui seul, incarne la fantaisie, l'irrégularité en tout et un moment d'incroyable liberté. Pour la première fois, je redeviens un Jardin. Suis-je digne de ces grands fouleurs de principes ? Je leur dois, en tout cas, la meilleure part de ce que je suis. »

Fanfan

 Les premiers émois sont les meilleurs moments d'une histoire d'amour... Mais ils ne durent pas. Comment faire pour que la passion ne s'évanouisse pas sous les flots du quotidien ? Pour Fanfan, le jeune Alexandre va tout mettre en œuvre afin que son utopie devienne réalité.

Bille en tête

 Virgile 16 ans décide de vivre sa vie pleinement. Adolescent charmeur, enjoué, il séduit Clara une amie de son père. De nuit d'amour dans des hôtels ou on les prend pour mère et fils, aux boutiques qu'ils dévalisent leur liaison est un conte de fées. Son père va vite considérer le comportement de Virgile comme un gigolo ce qui ne va pas dans ses convictions. La seule qui prend sa défense et comprend ses amours est sa grand-mère : l'Arquebuse qui sera pour lui une sorte d'assurance multirisques qui le garantit contre les peines de cœur.

 

Le zèbre

Gaspard Sauvage, dit le Zèbre refuse de croire au déclin des passions. Bien que notaire de province condition qui ne porte guère aux extravagances, le Zèbre est de ces irréguliers qui vivent au rythme de leurs humeurs fantasques. Quinze ans après avoir épousé Camille, il décide de ressusciter l'ardeur des premiers temps de leur liaison. Insensiblement, la ferveur de leurs étreintes s'est muée en une complicité de vieux époux. Cette déconfiture désole Gaspard. Loin de se résigner, il part à la reconquête de sa femme.

 

  Voilà de bonnes idées de lecture...

Partager cet article

Repost 0
Published by gilles barba - dans ARCHIVES LIVRES
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Retrouvez, Désormais, Le Club Lecture De Nucourt En Cliquant Sur L'adresse Ci-Dessous :