Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 13:42


A l’occasion du Festival Jazz au Fil de l’Oise, la Bibliothèque Départementale a proposé aux bibliothécaires une rencontre avec le guitariste Louis Winsberg. Un pur moment de bonheur ! Je suis assez friand de ces moments intimistes et d’échanges avec les artistes. Et là justement, on est face à quelqu’un de disponible, de disert, de passionnant. Un régal de médiation culturelle !

Personnellement je me souviens parfaitement de la première fois où j’ai écouté Sixun. C’était dans la piaule d’un pote photographe et néanmoins vendeur de matériel hi-fi, rue du Vieux Versailles à…Versailles. Il était très à cheval sur la qualité du son et s’équipait en conséquence. De ce côté-là, c’était parfais. Par contre il nous bourrait le crâne avec ses standards du jazz. C’était souvent répugnant !

J’en étais à ce délicat passage de la pop-rock-folk des années 70 à des univers jazz-rock, world, électro. Tout avait commencé un peu plus tôt avec Robert Fripp, Brian Eno et Brand X. D’une certaine façon la page était tournée. Les nouvelles idoles seraient John Mc Laughlin, Santana, Herbie Hanckok et les Head Hunters, Weather Report, Return to forever, jean Luc Ponty, Jaco Pastorius, Stanley Clarke, Billy Cobham, Al Di meola, David Sanborn, Tony Williams, Yellow Jackets, Larry Coryell, Allan Holdsworth, Chick Corea, Steps Ahead, Passport…D’autres suivront mais la liste serait un peu longuette…

L’oreille s’affinait aussi au cours de longues soirées à fréquenter le Kilt, un pub où des musiciens de jazz – disons classique – se produisaient tous les soirs.

C’est dans cette ébullition que sortent successivement 2 pointures Uzeb et Sixun. Y’a vraiment plus de raison d’être complexé, il y a bel et bien un jazz fusion dans l’hexagone ! Ca tombe bien, on est alors en pleine exception culturelle !

C’est marrant de rencontrer Louis Winsberg aujourd’hui. Depuis Sixun, je n’ai pas spécialement suivi sa carrière et je découvre avec stupéfaction qu’il a opéré un glissement vers le flamenco. Le voilà à la guitare tandis qu’on finit le café. Jaleo ! C’est excellentissime !! Je ne peux pas m’empêcher de penser à John Mac Laughlin et à ses Shakti et Saturday night in San Francisco. « C’est un retour au origines » dit-il. Ce sont les frères Reyes – alias Gipsy King – qui l’ont encouragé à la guitare. Il a d’ailleurs quelques anecdotes croustillantes à leurs sujets. Puis c’est la montée à Paris, le lycée musical de Sèvres, les concerts dans les cabarets et enfin la rencontre avec les autres membres du futur Sixun, le succès, les tournées…

En parallèle, Louis Winsberg développe des projets personnels et de nombreuses collaborations – Tient ! - avec Maurane tout récemment. C’est cette capacité à se diversifier qui lui permet de ne pas être trop touché par la récession qui touche l’industrie du disque. Il est bien loin des 20 000 albums qu’il vendait avec Sixun, les royal-tea aujourd’hui c’est peanuts et ce sont les 50 à 80 concerts annuels avec ses différents projets : Jaleo, Douce France et Marseille Marseille qui lui permettent de poursuivre sa carrière d’artiste.

C’est vraiment quelqu’un de passionnant. Il nous invite à un voyage instrumental et musicologique. On découvre l’univers du flamenco, les allers retours des rythmes entre l’Espagne et l’Amérique du Sud, la rumba camarguaise et la guitare-sitar. On découvre aussi les différents touchers qui caractérisent certains musiciens, les accords abracadabrantesques, les effets du médiator. On expérimente aussi la rythmique du flamenco en l’accompagnant timidement en claquant dans nos mains. Encore un peu et on se croirait dans le Carmen de Carlos Saura. C’est vraiment une journée mé-mo-rable !

Mais c’est pas fini, Samedi 17, Louis Winsberg – qui est en résidence - lance le festival à la Maison de l’île à Auvers sur Oise. Ce soir, on découvre Douce France, je l’ai fait tourner dans la voiture vite fait avant de venir. Il s’agit d’improvisations sur des thèmes de Nino Ferrer, Julien Clerc, Brassens, Nougaro…Il nous avait fait écouter des petites choses au cours de la formation mais sur scène c’est tout autre chose. Des impros déboussolantes qui nous éloignent parfois très loin des thèmes originaux, c’est tant mieux, je ne suis pas venu écouter des réorchestrations. Et là, on est servi…Vous pouvez encore le retrouver sur scène au cours du Festival ùais dépêchez-vous de réserver !

Repost 0
Published by gilles barba - dans ARCHIVES MUSIQUE
commenter cet article
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 12:49
Installation du bûcher du Feu de la St Jean
   
     
     
Préparation de la Sangria de bienvenue
Vous noterez le coup de poignet : il y a 2 écoles pour verser les bouteilles...
   
     
A la technique : jason, Julien, Brice, Armel
 
   
Répétitions
 
   
   
   
Les averses, la fraîcheur font craindre le pire...
Se réfugier au Foyer Rural ou monter un barnum pour le public ?
En tout cas, il faut monter crescendo jusqu'au Feu de la St Jean...

 
   
   
   
Et puis, c'est l'attente
Tout le monde est parti prendre une bonne douche
On est quelques uns à monter la garde

Les premiers curieux arrivent, les enfants la balle au pied, les plus grands autour d'un gobelet...
   
Ca démarre fort avec The Black Skulls : Jérémy (guitare), Johan (batterie) et Kevin (bass)
 
Puis vient le tour de Victor
Désolé, on est passé à côté d'uen session piano faute de temps...

 
La Country, voilà un beau moment de convivialité
Désolé, vous ne me verrez pas danser, je ne peux pas faire 2 choses à la fois
mitrailler l'assistance et retenir une chorégraphie

   
     
Malgré le traque et peut être quelques couacs
Mme Loriette nous joue quelques airs de clarinette

A quelques pas de là, quelques enfants de la "classe orchestre"
s'apprêtent à jouer le thème du Fantôme de l'Opéra
1ère session à 3 : Romain (trombone à coulisse), Rémy et  Nicolas (trompettes)
Rejoints ensuite par Myriam (flûte traversière), Giani et  Adrien (trompettes) et Melvin (clavier)
Tout s'est décidé à la dernière minute, l'enthousiasme des enfants
témoigne du succès du travail des enseignants et de l'Ecole de musique de Vigny
   
   
Manon, accompagnée par son grand père à la guitare interprète avec beaucoup de fraîcheur
"Couleur café" et sur "les Champs Elysées" et pour finir, une composition personnelle

Retour sur la planète Métal avec un beau boeuf avec Gilles à la batterie.
J'ai pas eu besoin de le titiller bien longtemps, il a de beaux restes aux bouts des baguettes.
Avec Guillaume, Jérémy et Kevin, ils nous ont improvisé 2 impros endiablées !

 
   
Rémi improvise une danse exotique habillé d'un pagne et  d'un soutif en noix de coco
sur les rythmes afro sud américain de Guillaume et Victor.
Toi, tu finira G.o en Club si tu continues ainsi !
Dommage pour Guillaume qui n'aura pas pu placer son morceau Rap

   
Ca continue encore et encore ...
 
Le feu c'est magique. Celui ci c'est fait attendre mais ça valait le coup !
     
       
Je ne saurais dire combien nous étions ce soir
Voici une vue panoramique sur 300 et quelques degré.
Prenez une loupe et comptez...

       
Et voilà nos cowboy qui jouent aux indiens pour une ronde autour du feu de camp !
 
Voilà, ça s'arrête là en attendant l'été prochain.
La Fête s'est encore poursuivi un peu.
Mais comme beaucoup de paparazzi
Je suis arrivé au bout de ma batterie...
Merci à tous pour votre bonne humeur,
Votre participation sans faille
Et à toutes les surprises que nous a procuré cette soirée.
Merci.

Repost 0
Published by gilles barba - dans ARCHIVES MUSIQUE
commenter cet article
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 12:13


Je me présente je suis Kévin, je suis passionné de musique métal, heavy metal, thrash metal, hard rock etc

 

Je suis en formation avec un groupe constitué de moi mon cousin Jeremy et d'un batteur.

 

Ce que j'aime dans la musique métal : en 1er la carrure et le look des musiciens qui font parties de mes critères de goûts en matière musical (cheveux longs, assez costauds, grandes barbes) ; en 2ème, il faut une certaine mélodie pour me plaire. J'aime ce que l'on appel les slows de métal qui se font principalement en son clean (son claire). J’aime aussi le son lourd de la basse et le son puissant de ce style musical à la batterie mais surtout le gros son des guitares et la rapidité des solos.

 

Voici pour moi les plus grands artistes du métal americano-britannique

 

Catégorie bassistes

 

Clifford Lee Burton (Cliff Burton) de Metallica

 

Né le 10 février 1962 et mort le 27 septembre 1986, c’est pour moi le meilleur bassiste de métal et l'un des rares a faire des solos ultra rapide avec ses doigts dont son célèbre titre «  anesthésia » dispo sur youtube. Cliff avait la particularité de faire ses solos a la basse saturé ce qui est très rare, le 27 septembre 1986 lors de la tournée Master of Puppets, Cliff est mort d'un accident de bus devant le regard de ses musiciens impuissants, en effet le conducteur de bus a dérapé et Cliff s'est retrouvé écrasé sous les couchettes. Il est mort sur le coup.

 

Steeve Harris (Iron Maiden)

 

Très bon bassiste qui joue sur une fender stratocaster, il est le leader du groupe Iron Maiden

 

Geezer Butler (Black Sabbath)

 

Il a une très bonne observation du son, en effet Geezer a révolutionné le son de la guitare de Tony Iommi en adaptant un son très lourd, il joue avec des amplis ampeg de très bonne qualité.

 

Batteurs

 

Lars Ulrich (Metallica) : un batteur qui réfléchi et travail son son.

 

Dave lombardo (Slayer) : batteur ultra rapide

 

Vinnie Paul (Pantera) : très très bon batteur

 

Guitaristes :

 

Marty Friedman (Megadeth) : c’est pour moi le plus rapide des guitaristes il fait ses solos aux doigts

 

Dimebag Darrell (Pantera) mort en 2004

 

Célèbre guitariste de Pantera, il jouait sur des guitares dean razorback annonçant la fin de son groupe pour un autre, son ex-chanteur dit lors d'un interview je voudrait qu'il se fasse tuer, et un peu plus tard, lors du concert de damage plan (2ème groupe de Dimebag) un déséquilibré mental le cribla de balles. Ce fut aussi la fin de damage plan.

 

Randy Rhoads (mort en 1982), connu pour mélanger musique classique et hard il a fondé une guitare à son nom la célèbre Randy Rhoads de chez Jackson (guitare en triangle avec pointes de différentes longueurs)

 

Chanteur

 

Ozzy Osbourne (Black Sabbath et carrière solo) a une voix phénoménale très grave. Il fut viré de Black Sabbath en 1980 à cause de sa consommation de drogues et d'alcool et c'est ainsi qu'il s’est lancé une carrière solo.

 

Voilà je vous ai préparé une petite sélection de disques à la bibliothèque dont Ted Nugent, Aerosmith, Ozzy Osbourne, Pantera, Slipknot et pleins d'autres...

 

Voici une compo réalisée en studio par notre groupe
Laissez un peu de temps au morceau de se charger...

 

.
Repost 0
Published by Kevin DAMEME - dans ARCHIVES MUSIQUE
commenter cet article
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 16:06

Jeudi 19 juin 2008 au centre culturel de l’imprévu à st Ouen l’aumône le groupe Orange Street nous proposa un spectacle retraçant l’histoire de la musique jamaïcaine des années 40 à aujourd’hui (Odyssée Jamaïque).

Une initiative visant à expliquer les origines des différents genres musicaux jamaïcains et les  transformations qu’ils ont subit à travers le temps.

C’est ainsi que les spectateurs ont pu découvrir entre autre des rythmes comme le nyabinghi et le mento, le ska et le rocksteady ou encore le early reaggae et la dancehall

Durant deux heures les musiciens comédiens ont proposé un voyage pédagogique  combinant musique live, scénettes et projections vidéo ; le tout dans un brillant mélange plongeant le spectateur à chaque étape dans le contexte politique et  social, parfois technologique de l’époque.

Le public, composé en grande partie de scolaire et de nombreux bibliothécaires du réseau départemental, s’est enflammé à mesure des années et à littéralement explosé sur la dernière tranche de 90 à nos jours, celle qui correspond à la vague dancehall. La salle comble ne pu résister à la tentation et se leva pour danser, crier et applaudir les artistes sur les derniers morceaux.     

Les curieux désireux d’élargir leurs connaissances sur la musique jamaïcaine ont pu assister à une exposition et  un débat animé par les membres du groupe à l’issue du spectacle.

Pour tous ceux qui ne l’ont pas encore vu, c’est Le Spectacle à ne pas rater !


Repost 0
Published by Max RASTOCLE - dans ARCHIVES MUSIQUE
commenter cet article
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 07:38

28 et 29 Juin – Base de loisirs – Cergy-Pontoise

Ca y est, la programmation est bouclée et l’éclectisme est encore de mise pour cette année. Avec près d’une quarantaine de groupes, la programmation complète de cette 12ème édition est enfin officielle !!!

The John Butler Trio, Cali, Aaron et l’Orchestre Symphonique de Cergy-Pontoise, Stereophonics, Black Rebel Motorcycle Club, High Tone, Mademoiselle K, Mano Solo, Envy … entre têtes d’affiche et scène alternative… Découvrez vite la programmation complète de cette nouvelle édition.

Retrouvez toutes les infos sur le site officiel. Sans oublier les albums disponibles en bibliothèque.

Personnellement j'ai adoré cet album - surtout pas variété mais vraiment pop-rock

A la maison, même mes petits gars s'éclatent dessus...www.mademoisellek.frlink

Encore un excellent album : électro, jungle, hip-hop...Le site

Malgré ma courte formation sur les musique actuelle j'ai toujours du mal à étiqueter tout ça !

Aïe ! Aïe ! J'adore : électro, dub...et quoi d'autre ?

A écouter sans modération. Le site


Ils sont passés récemment à Magny en vexin dans le cadre des concerts près de chez vous.
Ils n'ont pas eu le suucès qu'ils méritent. La salle était malheureusement vide et pourtant...
Tous ceux qui aiment la nouvelle scène et les Ogres de Barback adoreront.
Le site
Repost 0
Published by gilles barba - dans ARCHIVES MUSIQUE
commenter cet article

Articles Récents

Retrouvez, Désormais, Le Club Lecture De Nucourt En Cliquant Sur L'adresse Ci-Dessous :